comique

Je suis à la retraite, encore soixante-dix ans à m’éclater, après je ralentis » par Françoise Moreaux-Baudin

Je suis à la retraite, encore soixante-dix ans à m’éclater, après je ralentis « Bonsoir Docteur Sigmund. Entre ON et moi, il n’y a plus de piments. Il me fait des reproches, encore et encore. Il dit que je suis rigide. Il m’asticote sur mon handicap, sur mon âge. Il m’empêche de respirer. — Ah

Lire la suite